La flexibilité du temps dans les sonates pour piano de Beethoven

Researcher:
Sanae Zanane
Duration:
Started in 2018

researcher

Abstract

Contrairement à notre époque, les 18ème et 19 ème siècles ont connu la coexistence de pianos de caractéristiques sonores, mécaniques et esthétiques aussi variées que fut le monde ingénieux des facteurs. Vers 1880, les propriétés du piano se sont cristallisées autour de critères de puissance, de brillance et d’élargissement de la palette dynamique. Ces caractéristiques sont mises en valeur par une tendance actuelle d’interprétation privilégiant un traitement différencié des plans sonores, restreignant cependant la flexibilité rythmique et la variabilité de la pulsation. Les deux grandes écoles de facture de pianos (viennoise et londonienne) qui se sont distinguées au tournant du 19ème siècle, ont eu une influence sur l’écriture pour piano et l’esthétique musicale. J’aimerais explorer la dimension du temps chez Beethoven -qui a fait la synthèse de ces deux courants dans ses sonates pour piano-, en mettant en relation les propriétés sonores et mécaniques des pianofortes avec la notation du compositeur.